Qualité de vie au travail

Pré­re­quis : pas de pré­re­quis pour suivre cette formation

Durée : 4 heures ou 7 heures

Nombre de par­ti­ci­pants : 10 maximum

Lieu : dans vos locaux

Méthode de la formation

Objectifs

La for­ma­tion à la Qua­li­té de vie au tra­vail (QVT) per­met d’offrir aux sta­giaires les connais­sances néces­saires en termes de défi­ni­tion et de com­pré­hen­sion de cette thé­ma­tique et de ses enjeux ain­si que de sa mise en place opti­male. Ain­si, un lan­gage, une bonne com­pré­hen­sion et une culture com­mune de la QVT seront dura­ble­ment ins­tau­rés au sein de la structure.

Méthode

Apports théo­riques
Méta-plan (post-it et tableaux blancs) et brains­tor­ming
Exer­cices d’ap­pren­tis­sage en binôme
Étude de cas avec mise en situation

Programme de la formation

1. Définition de la qualité de vie au travail

Défi­nir la qua­li­té de vie au tra­vail : le contexte actuel, l’his­to­rique, les leviers, les cri­tères, les enjeux, le cadre légis­la­tif ain­si que les bonnes condi­tions de mise en place. Focus sur cer­taines thé­ma­tiques propres au domaine d’activités.

2. Bénéfices d’une démarche de QVT

Abor­der les bien­faits de la mise en place d’une démarche QVT tant concer­nant l’or­ga­ni­sa­tion que ses membres.

3. Présentation des procédures essentielles à la QVT

Iden­ti­fier les élé­ments prin­ci­paux contri­buant à mettre en place une démarche QVT adap­tée, struc­tu­rée, effi­cace et pérenne per­met­tant d’a­mé­lio­rer dura­ble­ment les condi­tions de vie au travail.

4. Lien avec la prévention des risques psychosociaux

Inté­grer l’ap­proche béné­fique de la QVT dans la pré­ven­tion des RPS qui, grâce à une approche glo­bale et proac­tive de la san­té psy­cho­lo­gique au tra­vail, vise à pré­ve­nir le plus en amont pos­sible les risques psychosociaux.

Priorité aux compétences pratiques !

Des exer­cices (plu­sieurs ques­tions) sont effec­tués à chaque par­tie. Les inter­ro­ga­tions per­mettent de balayer l’en­semble des élé­ments évo­qués et de favo­ri­ser l’in­té­gra­tion des informations.

Une étude de cas est pro­po­sée afin de mettre en pra­tique les élé­ments de la for­ma­tion et d’ap­prendre aux sta­giaires à s’a­dap­ter et struc­tu­rer leur méthodologie.

Enfin, des temps sont lais­sés aux échanges avec les sta­giaires tout au long de la for­ma­tion afin de rendre l’in­ter­ven­tion la plus par­ti­ci­pa­tive possible.