Élaboration d’un outil d’étude et de suivi du bien-être et de la qualité de vie au travail

“L’ou­til pro­po­sé per­met de suivre de façon ana­ly­tique et dyna­mique l’évolution des prin­ci­paux fac­teurs de risques pré­sents dans l’organisation.”

Pourquoi se doter d’un outil de suivi de la qualité de vie au travail ?

Dans un envi­ron­ne­ment éco­no­mique mar­qué par l’instabilité et l’incertitude, les entre­prises sont ame­nées à se trans­for­mer, voire se réin­ven­ter de façon per­ma­nente avec agi­li­té. Il en résulte que les risques pro­fes­sion­nels aux­quels les entre­prises sont expo­sées évo­luent, eux aus­si, au fil de ces transformations.

Les risques iden­ti­fiés à un moment pré­cis ne seront pas néces­sai­re­ment les mêmes six mois ou un an plus tard. C’est d’ailleurs la rai­son pour laquelle la légis­la­tion fait obli­ga­tion aux entre­prises de mettre à jour leur Docu­ment unique d’évaluation des risques au mini­mum une fois par an et à chaque fois qu’intervient une modi­fi­ca­tion impor­tante des condi­tions de travail.

Le même phé­no­mène s’observe bien sûr en matière de pré­ven­tion des risques psy­cho­so­ciaux et de pro­mo­tion du bien-être et de la qua­li­té de vie au travail.

C’est pour­quoi, de nom­breuses entre­prises sou­haitent dis­po­ser d’un outil leur per­met­tant d’effectuer un sui­vi de ces thé­ma­tiques sur la durée, notam­ment après avoir réa­li­sé un Diag­nos­tic des risques psy­cho­so­ciaux, parce qu’elles n’ignorent pas que, si pré­cis soit-il, ce der­nier ne repré­sente qu’une pho­to­gra­phie sta­tique d’une situa­tion néces­sai­re­ment appe­lée à évoluer.

La solu­tion pro­po­sée par Impact Pré­ven­tion est la créa­tion, en col­la­bo­ra­tion avec le client, d’un outil per­met­tant de suivre, de façon ana­ly­tique et dyna­mique l’évolution des prin­ci­paux fac­teurs de risques pré­sents dans son entre­prise et com­pre­nant, en regard, des pro­po­si­tions de mesures cor­rec­trices à prendre pour remé­dier à une éven­tuelle dégra­da­tion de la situation.

Cette façon de faire présente plusieurs avantages :

  • Elle offre un sui­vi en temps réel de la qua­li­té de vie au tra­vail, per­met­tant de réagir plus vite et plus effi­ca­ce­ment avant que les pro­blèmes ne s’aggravent.
  • Elle per­met d’identifier les éven­tuelles varia­tions sai­son­nières du bien-être et de la qua­li­té de vie au travail.
  • Elle auto­rise un pilo­tage plus fin des actions enga­gées, par exemple à la suite du diag­nos­tic RPS, pour amé­lio­rer les condi­tions de travail.

Étape de la réalisation d’un outil d’étude et de suivi de la qualité de vie au travail :

  • Un inter­ve­nant IPRP — RPS s’entretient avec la direc­tion de façon à défi­nir avec lui, les pro­blé­ma­tiques spé­ci­fiques de l’organisation, les fac­teurs de risques à sur­veiller ain­si que les don­nées dis­po­nibles pour nour­rir les indi­ca­teurs : par exemple, le taux d’absentéisme, le nombre d’arrêts de tra­vail non jus­ti­fiés, etc.
  • L’intervenant IPRP — RPS recueille les don­nées actuel­le­ment dis­po­nibles et construit un outil d’étude et de sui­vi adap­té à l’organisation cliente.
  • L’intervenant pré­sente l’outil et son fonc­tion­ne­ment à la direc­tion ain­si qu’aux per­sonnes qui seront ame­nées à l’exploiter.

Les fonctionnalités de l’outil d’étude et de suivi :

Très facile à uti­li­ser, l’outil d’étude et de sui­vi réa­li­sé par Impact Pré­ven­tion se pré­sente comme un docu­ment infor­ma­tique auquel ont été inté­grées des for­mules de cal­culs per­met­tant de res­ti­tuer de façon simple et claire l’évolution de la qua­li­té de vie au tra­vail dans l’organisation sous la forme de tableaux et de graphiques.

Grâce à cette res­ti­tu­tion ana­ly­tique, l’outil éta­blit une hié­rar­chie des risques pré­sents et sug­gère même des mesures adé­quates pour agir de manière effi­cace à court, moyen et long terme. Sa voca­tion n’est pas seule­ment docu­men­taire mais opé­ra­tion­nelle. Il per­met une ges­tion plus réac­tive, voire proac­tive, de la qua­li­té de vie au travail.